1/ Limiter le stress au maximum !!

Bien sûr, je vais vous parler d’alimentation et d’activité physique.

Cependant, ce point rejoint mes articles précédents et ma nouvelle prise de conscience sur la progression depuis quelque temps maintenant.

Pour ceux qui me suivent depuis un moment, vous devez sûrement savoir à quel point je place le mindset et l’aspect psychologique au coeur de toute progression.

Le monde dans lequel on vit est rempli d’ondes négatives.

Notre environnement est un stress permanent dans lequel la société, les médias, internet, vos collèges et peut être même vos proches, véhiculent des messages nous faisant croire que la situation n’a jamais été aussi chaotique…

En vous mettant un poids sur les épaules (Tu devrais perdre un peu, surveille ton alimentation, fait du sport, regarde un tel il est comme ci, regarde cette nana elle est parfaite…. BULLSHIT)

Recul et prise de conscience

Ces réflexions nous placent dans des cases dites “conformiste” afin de ne pas faire de vague pour rester dans la norme.

Il faut être maigre pour les filles, élancé pour les garçons, faire du sport (en salle pour le partager sur Instagram !), manger sainement.

Mais surtout :

Le montrer afin de se comparer aux autres !

Pour gonfler son ego et se rassurer.

Pour avoir sans cesse des avis différents, qui ne sont que le reflet de la réalité à travers laquelle la personne que vous sollicitez vous perçoit.

Nous sommes tous biaisés de part nos croyances, notre vécu passé et notre entourage.

Vous ne le savez peut-être pas,

Mais cet état d’esprit est comparable à un stress permanent.

Lors d’une période comme les fêtes, celui-ci peux vous faire prendre énormément de poids.

Sans que cela ne provienne aucunement des calories que vous allez ingérer, ni de l’activité physique que vous allez pratiquer !

Le problème c’est vous ! Les fêtes vous mettent la pression, car vous redoutez surtout le retour de votre entourage une fois celle-ci passée !!

Je parle autant de l’entourage proche que de l’entourage professionnel ici.

Introspectez vous en toute sincérité et dites moi sincèrement si je ne suis pas dans le vrai.

Pensez-y.

Faites les choses pour vous, vivez ces fêtes de fin d’année pour vous avant tout.

Votre état de stress émotionnel diminuera drastiquement.

Il s’agit de la première partie de la marche à suivre afin de limiter la casse.

Prendre du recul et relativiser.

2/ Manger sainement et favoriser les aliments riches en micro-nutriments

Une fois l’étape du stress passé,

Il faudra forcément garder une cohérence alimentaire durant cette période.

Le fait de connaitre un peu la répartition type d’un repas de fête peut grandement vous aidez à équilibrer vos repas aux alentours.

Je m’explique :

Dans la plupart des cas,

Le repas de Noël contient énormément de glucides, protéines et lipides…

Ajouter à cela l’alcool qui n’est pas un nutriment, mais possède une quantité énorme de calories (7 kcal pour 1g) et le quota calorique peut très vite dépasser les 2500 calories pour un seul repas.

Cette abondance de calories étant en plus,

Pauvre en vitamines et minéraux la plupart du temps, vous créez un environnement plutôt pro-inflammatoire.

De ce fait, une bonne stratégie sera de profiter pleinement de vos échéances de fin d’année.

Mais d’opter pour une consommation accrue de fruits (comme source principale de glucide) et de légumes (soupes ou purées par exemple),

Tout en gardant un quota de protéine suffisant (1g par kilos corporels, les protéines ayant également un aspect intéressant sur la satiété).

Autour de vos repas principaux.

3/ Faites du sport ou mettez-vous en mouvement

Forcément, la dernière étape sera de bouger durant cette période.

Vous venez, pour la plupart d’avoir eu accès à une quantité phénoménale d’énergie que votre corps doit traiter.

Aidez-le à accélérer le processus en utilisant cette énergie pour pratiquer une activité physique (marcher, musculation, cardio…)

Peut-importe ce que vous choisirez au fond.

Il faut se mettre en mouvement afin d’activer votre métabolisme et mobiliser vos réserves énergétiques.

Pour celle et ceux qui ont accès à la salle durant cette période,

Augmenter la durée de vos séances cardio de 15 à 20 minutes peut être une bonne alternative.

Pour les autres une marche en forêt de 45 minutes aura également un effet bénéfique au niveau hormonal en plus d’ajouter une dépense calorique intéressante si le rythme est soutenu.

Conclusion :

Les 3 piliers par ordre de priorité afin de limiter la casse durant les fêtes de fin d’année :

  1. Gestion du stress !
  2. Manger des fruits et des légumes autours des repas principaux et limiter les féculents traditionnels (pâtes, pains, riz, céréales….)
  3. Continuer à pratiquer une activité physique pour entretenir son métabolisme.

Si vous appliquez ces conseils tout devra bien ce passer pour vous.

Bonnes fêtes à tous !!


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: